Réhabilitation d’un immeuble de 9 logements
à St-Etienne centre

Lieu : Saint-Etienne (Loire)

Bâtiment complet R+4

Nombre de logements : 9

Financement principal : ANAH très social

Gestionnaire : Agence Solidarité Logement (ASL)

Mise en service : décembre 2021

Typologie :

- Du studio au T5

   commerces au rez-de-chaussée

- Réhabilitation complète, y compris

    reprises de structure

- Bail à réhabilitation de 26 ans avec

    un particulier

Genèse du projet :

M. T. a hérité de ce bâtiment en très mauvais état. Il souhaitait le conserver mais n’avait pas les moyens de financer les travaux. Néma Lové lui a proposé de le réhabiliter entièrement, en échange de l’usufruit pendant 26 ans. Au terme du bail, M. T aura alors l’âge de la retraite et récupérera le bâtiment en bon état, en ayant le choix de garder ou non les locataires (Néma Lové aura dans ce cas l’obligation de les reloger). Pendant ces 26 ans, le bâtiment ne coûte plus rien à son propriétaire, et ne lui rapporte plus rien non-plus. A noter que des garages sont attenants au bâtiment : ils ne font pas partie du bail à réhabilitation et permettent à M. T. de continuer à percevoir des loyers.

Projet social :

Le bâtiment est donné en mandat de gestion à l’Agence solidarité logement (ASL), qui le loue à des ménages à faibles ressources.

 

Spécificités techniques : 

La façade sur cour a été isolée par l’extérieure avec de la laine de bois ; tous les autres murs, les plafonds et les combles ont été isolés en Métisse®. Cet isolant présente des caractéristiques techniques similaires à la laine de verre, mais a l'avantage d'être issu du recyclage de textiles usagés – a contrario, la laine de verre demande une énergie très conséquente à la fabrication et est impossible à recycler. Il est fabriqué de surcroit par Le Relais, filiale d’Emmaüs. Il est également très apprécié des ouvriers pour son confort de mise en œuvre, car il ne démange pas et n'est pas irritant pour les bronches, contrairement, là encore, à la laine de verre. Ce choix a représenté un surcoût d'environ 8€/m², soit 1,2% du coût total du chantier. A noter aussi qu'aucun problème d'approvisionnement n'a été constaté sur ce produit, très peu impacté par la crise sanitaire, car en circuit court.

IMG_20210504_110410.jpg